lundi 30 juillet 2012

Grande Finale de la GSTL à Haeundae

Busan, jour 2 :
11h, mon téléphone sonne. C'était Kwan qui voulait savoir si j'avais survécu cette nuit. Lui-même n'avait pas trouvé son hébergement et terminé à dormir sur la canapé de Matthew. J'aurai du boire beaucoup plus, cette solution avait l'air plus économique.
Toujours est-il que je n'étais vraiment pas frais ce samedi matin midi, et comme je n'étais visiblement pas le seul, nous avons passé l'après-midi sur la plage à buller au soleil et à manger des trucs légers que nos estomacs pouvaient tolérer.

Dans l'eau avec la canette Hot6 gonflable
 
Une autre dans l'eau pour splasher les élèves de Matt que nous avons croisé sur la plage et nuit lui ont pas dit bonjour.
Nous avons par la suite été rejoints par David, un canadien du forum TL. Puis Debra est revenue elle aussi après avoir récupéré un ami à la gare de Busan.
Nous nous sommes mis d'accord sur le fait qu'il fallait définitivement effacer la nuit précédente de nos mémoire. 
Mais tout de même ... La pancarte GSL de Debra "Leenock, marry me !" avec le PedoBear et le "I Love Virgin Boys", c'était juste brillant ! (Leenock a tout juste 17ans et Debra approche la trentaine, le PedoBear était donc de rigueur). 





Et nous en venons donc à la finale de la GSTL :

FXopen vs Slayers

Comme la veille, les avis étaient bien tranchés sur qui devait gagner. Slayers avaient de loin les meilleurs joueurs et ses titres passés en GSTL jouaient aussi en sa faveur par rapport à l'équipe FXopen, anciennement composé majoritairement d'étrangers et qui n'a jamais vraiment brillée en Corée. Pour être honnête, les deux seuls joueurs ayant un peu de potentiel chez FXopen sont Gumiho et Leenock, le deuxième étant extrêmement jeune. Rien à voir avec les étoiles de Slayers fondé par BoXer et qui compte dans ses rangs des joueurs tels que MMA, Alicia, ou Puzzle. 
C'est d'ailleurs avec un sourire rayonnant que durant le discours d'introduction de l'équipe Slayer, Jessica la charmante compagne de BoXer et coach adjointe de Slayers a sans aucun complexe critiqué l'équipe FXopen, précisant bien que l'équipe Slayers n'avait rien à craindre de FXopen et que des joueurs comme Leenock ne seraient pas un problème.
Et pourtant les récentes chutes de performances de l'équipe Slayers et les récentes sanctions disciplinaires contre MMA auraient pu laisser présager que l'équipe allait moins bien que les apparences voulaient bien le laisser croire.
FXO

Slayers_EG




Le maquillage de Jessica s'est fissuré après que Slayers ait pris la branlée du siècle : 5-0 en finale de la GSTL. L'équipe entière atomisée par un seul joueur de FXOpen : Gumiho. Bien vu Jessica, Leenock n'a pas été un problème. J'étais pour Slayers comme beaucoup de monde, mais quand Jessica a commencé  taunté sur FXOpen avant que le finale ne commence, je me suis dit quand même que ça pourrait lui faire les pieds si Slayers perdait. Mais de là à ce que ça soit un 5-0, personne ne l'aurait jamais deviné !
La première partie contre MMA a juste été époustouflante, la partie du weekend je pense. MMA sur un classique mech+bio n'a pas réussi à jouer de sa mobilité pour battre le build full mech + banshee + raven de Gumiho. On notera également les deux TvZ, très intéressants aussi, avec de beaux usages des drones des ravens dans une partie, et un nombre incalculable de all-in avec les VCS contre Coca. (Le problème étant précisément qu'en tant que Terran, envoyer tout ses VCS n'est pas vraiment un all-in grâce aux mules).

video

video


La soirée a pris un curieux tournant, lorsque Matthew a absolument voulu faire signer son tapis de souris par l'ensemble de l’équipe Slayers qui venait de se prendre une sévère déculottée. Matt avait emporté avec lui un très beau tapis Razer avec dessus le logo de Slayers et avait pu obtenir les signatures des quatre joueurs de l’équipe B assis juste devant nous pendant les matchs (nous avions des super places le deuxième soir). Ce qu'il ignorait et que visiblement tout le monde ne savait pas non plus chez Slayers, c'est que ce tapis de souris, il n'aurait jamais du pouvoir l'acheter dans un Razer-store public. En effet, non seulement Razer ne sponsorise plus Slayers depuis plusieurs mois, mais en plus ces tapis ne devaient être donnés qu'aux joueurs. Razer n'avait donc semble-t-il pas l'autorisation de le vendre au grand public.
Aussi, lorsque BoXeR, Jessica et le manager de Slayers ont vu que Ryung s’apprêtait à signer le tapis en question, ils se sont précipités pour empêcher que d'avantage de joueurs ne signent. En effet, les signatures de Slayers sur ce tapis ça aurait d'une certaine façon impliqué que Slayers cautionnait la distribution du tapis illégal. Entre la defaite et le tapis de la discorde, nous nous sommes un peu fait envoyer chier ... Matt le proprio du tapis a été rappelé un peu plus tard par le manager de Slayers pour un échange mutuel d'excuse et il a pu faire une seance photo avec quelques membres de Slayers à condition qu'aucune image du tapis de souris, signé tout de même par 4 membres de l’équipe, ne soit publiée.
Il y a donc quelque part dans Séoul un Razer Store qui vend des tapis de souris Slayers interdits et qui seront probablement collectors d'ici quelques jours.        
Matt et sa probable future copine qui nous a accompagné à la GSTL. Pour le moment, il est dans la "brother zone", une friend zone spéciale qui n'existe qu'en Corée, mais ça pourrait changer car il fait tout pour en sortir.

Pas de folies pour ce deuxième soir, juste un restaurant avec pas trop d'alcool. Nous étions triste que Slayers ait perdu, mais beaucoup d'entre nous avaient un KTX à prendre le dimanche matin, aussi refaire la fête et reboire jusqu'à 4h du matin n'était pas vraiment une bonne idée.

En résumé, un weekend un peu cher certes, mais que je ne regrette pas. Si j'ai l'occasion quand j'aurai des sous, je retournerai bien à Busan pour faire de la plongée.

C'est tout pour le moment ! Retour à la vie monotone et assez ennuyeuse du laboratoire.

5 commentaires:

  1. Busan est vraiment impressionante comme ville, ça donne envie d'y faire un tour.
    En ce qui concerne la GSTL, bien qu'il n'y ait pas eu de rebondissement, je suis content pour FXopen (TSL aurait du être en final ><)

    Par contre j'ai pas compris l'histoire de la friend zone :O

    Ps : il manque un A à Haeundae

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rectifié pour le titre merci :)
      Pour la "friend zone", les coréens ont tendance à reconstruire des cellules familiales un peu partout. On est donc plus souvent considéré comme un frère ou une sœur plutôt qu'un ami.

      Supprimer
    2. C'est pratique à savoir. Au final, il devient plus facile de nouer des relations solides avec ces amis coréens ?

      Supprimer
    3. Disons que les relations sociales sont juste différentes de ce à quoi on est habitué en Europe. Sans vouloir généraliser, ce type de relation est un peu à double tranchant, tu fais partie de la "famille" ou tu n'en fais pas partie, mais il n'y a pas vraiment d'entre les deux.
      Après, j'imagine tout le monde en Corée n'envisage pas son réseau social de la même façon.

      Supprimer
    4. C'est vrai que au final il faut être prudent afin de ne pas être isolé. Même si cela n'est pas généralisé, il doit y avoir des problèmes sociaux présents à cause de ce système.

      Supprimer